Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana (Louis Arjaillès, aussi). Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

dimanche 19 mars 2017

Nocturama, film "maudit" : dérangeant ? et alors !?

Une bande de jeunes acteurs littéralement habités

Un peu plus de cinquante mille entrées en salles - peanuts, donc ! -, aucune "nomination" aux César, lesquels, ainsi, se discréditent : le film de Bertrand Bonello, sorti à la sauvette l'été dernier est donc LE bide incompréhensible de l'année 2016.
On trouvera peut-être comme excuse au public le traumatisme encore vivace dû à l'attentat de Nice et à ceux qui l'ont précédé.
L'injuste malentendu vient sans doute du sujet qui met à l'écran la folle journée d'un groupe de jeunes qui décident de s'attaquer à L’État, en ciblant tout ce qui symbolise ce que d'aucuns appellent le système.
Mais en aucun cas, l’œuvre n'est inspirée par les évènements qui ont frappé la France au cours des derniers mois.
Ici, les terroristes ne sont pas inféodés à une quelconque organisation, islamique ou autre : ce sont des jeunes gens venus de tous milieux et de toutes origines qui ont projeté cette action que le qualificatif de "révolutionnaire" ne suffit pas à nommer.
Ce sont presque encore des enfants qui entreprennent ce parcours du désespoir avec une détermination glaçante, qui préfigure peut-être une fin de "civilisation" en forme d'apocalypse.
Nocturama est un grand film : les jeunes acteurs sont incroyables, beaux dans leur totale indifférence à la sanction, inévitable ; la photo est somptueuse, la mise en scène est exceptionnelle - Bonello est définitivement un "grand" - , la bande-son lancinante.
Film "maudit", courageux, fable sanglante, Nocturama nous assène un coup de poing revivifiant, bouscule nos existences bourgeoises satisfaites, nous hantera longtemps après le générique de fin.

On lira la critique de Louis Guichard dans Télérama, suivie de commentaires fort divergents. Moi, je l'approuve à cent pour cent.
C'est par là : boum !



Rattrapage : DVD (même pas un Blu ray pour rendre justice totalement à une photo sublime !) chez Wild Side en vente presque partout.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

J'ai vus ce film en téléchargement sur canalvod, j'ai bien aimé le moment ou un acteur maquillé fais son show en descendant l'escalier du grand magasin ou ils ont trouvé refuge....j'ai trouvé la prestation grandiose, pour moi c'est bon film malheureusement pas sortis au bon moment.
Christian
Amitié à vous Sylvano

Silvano a dit…

Oui, Christian, le numéro sur la chanson de Shirley Bassey est magnifique. Effectivement, la date de sortie n'était pas très heureuse. Les distributeurs peuvent aussi tuer les films qu'ils sont chargés de placer.

Anonyme a dit…

Ayant travaillé sur ce beau film au destin brisé, je vous remercie infiniment pour cet article.
Aurélien