Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana (Louis Arjaillès, aussi). Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

Tombe, Victor !
Pour commander, cliquer sur ce bandeau.

lundi 13 mars 2017

Beau pianiste


Il s'appelle Andrew Tyson, 30 ans, et joue ce soir à Paris au Couvent des Récollets.
Au programme :
Scarlatti : Sonate K9 et K96
Ravel : 5 Miroirs
Noctuelles
Oiseaux tristes
Une barque sur l'océan
Alborada del gracioso
La vallée des cloches
Chopin : 24 Préludes op. 28

Billetterie : clic

Physique d'ange, certes, mais c'est aussi et surtout un excellent pianiste : 



3 commentaires:

Chris a dit…

Bel extrait, et beau visage :)

Enguerrand a dit…

Oui, et tellement moins pénible à voir qu'un Daniil Trifonov, le protégé de Valeri Guerguiev récemment vus à la Philharmonie de Paris. J'étais au parterre à 2 mètres de Trifonov jouant le concerto pour piano Rach n°2 penché sur le clavier comme un petit vieux, transpirant au point de souiller le clavier et les yeux révulsés d'un possédé , bref Raspoutine au clavier. Ajoutez à cela une fausse note, ça faisait vraiment peur.

Esta Noche a dit…

Avez-vous lu "The Page Turner" (voir ici.), un roman de David Leavitt articulé autour de la relation explosive, sulfureuse et ambiguë entre un pianiste virtuose sur le déclin et son "tourneur de pages", un jeune pianiste de 18 ans qui rêve de briller à son tour au firmament des mélomanes. L'histoire se déroule à Rome et à New York. Je ne sais pas si ce roman a été traduit en français.